Reconduction du contrat de fourniture du brut irakien à l’Egypte

Après avoir renouvelé leur accord pétrolier en août dernier, Bagdad et Le Caire ont convenu une nouvelle reconduction de cet accord dès le début du premier trimestre 2021, portant sur le reste de l’année. 

Plus précisément, il sera question, cette fois, de 12 millions de barils de brut sur l’ensemble de l’année, soit un million de barils par mois.

Les autorités irakiennes viennent de valider la reconduite de l’accord portant sur la livraison de 12 millions de barils de brut léger en 2021 à l’entreprise publique égyptienne du pétrole (EGPC) à hauteur d’un million de barils chaque mois. Rappelons qu’en août 2020, les deux parties avaient renouvelé le même contrat pour un semestre.

A en croire l’agence de presse irakienne INA, les clauses du contrat demeureront les mêmes, à condition que le gouvernement égyptien paie la valeur des livraisons de brut dans l’année.

Dans une convention parallèle paraphée en octobre dernier par les deux partenaires, des sociétés égyptiennes mettront en œuvre des projets de développement dans la capitale irakienne en contrepartie de la livraison du brut au pays des pharaons. Tout récemment, Bagdad et Le Caire ont exprimé leur volonté de développer ce volet important de leur partenariat. 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*