Thaïlande : Des milliers de manifestants appellent à la démission du Premier ministre à Bangkok

Des milliers de protestataires ont envahi les artères de Bangkok dimanche pour appeler à la démission du Premier ministre Prayuth Chan-o-cha, de plus en plus décrié pour sa gestion de l’épidémie de Covid-19.

La plupart de ces manifestants étaient en voiture ou à deux-roues, des véhicules qui ont congestionné certaines voies du centre de Bangkok. Bon nombre de passants faisaient, en les voyant défiler, le salut à trois doigts, symbolisant la résistance au gouvernement.

« Nous demandons la démission immédiate de Prayut Chan-o-cha. Il n’a aucune capacité à administrer ce pays », a déclaré Nattawut Saikua, l’un des chefs de file de cette manifestation qui fut l’un des collaborateurs de Thaksin Shinawatra,  l’ancien chef du gouvernement thaïlandais devenu la bête noire de l’actuel exécutif.

En fin de journée, les forces de l’ordre ont eu recours à des canons à eau contre les manifestants à pied. Et ces derniers ont riposté au moyen de projectiles lancés contre la police. 

D’autres manifestations de moindre envergure ont eu lieu à la station balnéaire de Pattaya et à Chiang Mai, dans le nord du territoire thaïlandais.

Ce n’est pas la première fois que la rue appelle au départ du Premier ministre thaïlandais : pas plus tard que l’an dernier, le mouvement pro-démocratie dirigé par la jeunesse a encouragé des dizaines de milliers de protestataires à exiger la démission de Prayut Chan-o-cha, aux commandes depuis le putsch de 2014 , ainsi qu’une réforme de la monarchie, un sujet tabou auparavant.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*