L’ONU interdit le recours à la force en Libye

A l’unanimité, le Conseil de sécurité de l’ONU réuni hier jeudi a adopté une résolution qui marque la fin des interventions militaires de l’OTAN en Libye et qui sera affective le 31 octobre prochain à 23h59 heure libyenne.

La demande du CNT libyen d’une prolongation du mandat de l’OTAN jusqu’à la fin de l’année n’aura donc pas été entendue. Le texte adopté par les membres du Conseil de sécurité de l’ONU, outre l’interdiction de toute action militaire en Libye pour protéger les civils, allège l’embargo international sur les armes en vigueur à l’encontre de la Libye du temps du colonel Kadhafi, et ce dans le but de donner au CNT les moyens d’assurer pleinement la sécurité sur l’ensemble du territoire national. Le texte annule également le gel des avoirs de la Corporation nationale libyenne du pétrole ainsi que les restrictions qui ont été imposées à la Banque centrale libyenne et à plusieurs autres établissements financiers.

Même si ce vendredi à Bruxelles l’OTAN devrait officiellement mettre un terme à ces frappes aériennes dans le pays commencées en mars dernier, elle continuera à apporter son assistance au CNT.  Une porte-parole du département d’Etat américain a ainsi évoqué un contrôle des frontières, une assistance pour la démobilisation des combattants et la récupération des armes en circulation. Par ailleurs, le Qatar, a annoncé la formation d’une coalition d’une douzaine de pays, dont certains de ceux qui ont participé à la mission de l’OTAN, pour superviser l’intégration des rebelles dans l’armée régulière ainsi que l’entraînement de la nouvelle armée.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*