Dialogue inter-syrien : La ligue Arabe s’active

La Ligue Arabe met les bouchées doubles pour sortir la Syrie de la crise et arrêter l’effusion de sang dans le pays. Après avoir fait accepter au régime de Bachar al-Assad son plan de sortie de crise, son chef, Nabil al-Arabi a rencontré hier jeudi 3 novembre 2011 une délégation du CNS (Conseil National Syrien), qui regroupe la quasi-totalité des différentes factions de l’opposition syrienne.

La veille à peine, un responsable de la Ligue Arabe annonçait que la Syrie venait d’accepter « sans réserve » le plan de sorite de crise que lui a proposé la Ligue lors de sa réunion ministérielle à son siège au Caire. Ce plan comprend l’arrêt total de la violence pour protéger les civils, la libération des personnes emprisonnées suite aux manifestations, l’évacuation des villes et zones où se déroulent actuellement des affrontements armés, l’autorisation d’accès à l’intérieur du pays aux organisations de la Ligue Arabe et aux médias arabes et internationaux ainsi qu’un dialogue national avec les différents partis d’opposition regroupés dans le CNS. Le seul point qui n’est pas encore établi, c’est le lieu où se dérouleront ces discussions,  les autorités syriennes désirant qu’elles aient lieu à Damas tandis que l’opposition exige qu’elles se déroulent en dehors du pays.

Le CNS, même s’il est enclin à discuter, a néanmoins fait part à la Ligue Arabe de ses doutes sur la sincérité des autorités syriennes puisque depuis l’annonce par les médias syriens de cet accord avec la Ligue Arabe, 34 personnes sont mortes lors de bombardements dans la ville de Homs mercredi et sept personnes supplémentaires ont trouvé la mort jeudi lors d’affrontements avec les forces de sécurité.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*