Monde : Un rapport consacré à la sûreté du transport aérien

Hier, le cabinet britannique Ascend a publié un rapport sur le transport aérien dans le monde en 2011. Selon les chiffres repris dans ce document, emprunter l’avion pour se déplacer n’a jamais été aussi sûr.
L’année dernière, le transport aérien a réalisé son ratio accidents/vols le plus faible depuis plus de cinquante ans. En effet, un total de plus de 2,8 milliards de passagers ont pris l’avion en 2011 à travers 38 millions de vols. Et, seules 25 accidents ont survenu, coutant la vie à 497 passagers et membres d’équipage. Ce qui correspond au taux d’une catastrophe pour 1,52 million de vols. A le comparer avec des statistiques antérieures, une nette amélioration est évidente : en 2010 par exemple, 828 personnes sont mortes dans 28 accidents d’avion.
Autre argument à considérer, « la majorité des accidents mortels a concerné de petits opérateurs locaux peu connus en dehors de la région qu’ils desservent », indique le Directeur d’Ascend, Paul Hayes. C’est le cas de l’accident d’un Boeing 727-100 d’une compagnie privée congolaise, Hewa Bora, survenu le 8 juillet dernier à Kinsagani (Nord-Est de la RDC), lequel a fait 83 victimes, dont 79 sur 118 passagers. D’ailleurs, l’Afrique comme l’Amérique Latine et les Etats issus de l’URSS constituent des régions moins sûres en matière de transport aérien. Contrairement à l’Australie, aux Etats-Unis et à l’Europe de l’Ouest.
Malgré toutes ces statistiques éloquentes, le transport aérien continue à être redouté par rapport à ses concurrents que sont les transports routier, ferroviaire ou maritime. Cela pourrait s’expliquer par la forte médiatisation à laquelle ont droit les rares accidents d’avion. Un effort de sensibilisation à grande échelle pourrait donc contribuer à améliorer l’image des airs.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*