Gaza / Egypte : Les tunnels en grève

La décision du Hamas, qui tient les rênes de la bande de Gaza depuis 2007, d’accroître la pression fiscale qu’il exerce sur les commerçants gazaouis a poussé les propriétaires des tunnels souterrains entre la bande de Gaza et l’Egypte à entamer une grève depuis mardi dernier.

Le Hamas explique la pression fiscale qu’il exerce sur les commerçants gazaouis, indépendamment du fait que ceux-ci passent par les tunnels ou pas, par une volonté de renforcer la sécurité et empêcher la contrebande de substances interdites. Cette décision suscite la colère des propriétaires des tunnels qui ont été d’un si grand secours pour le territoire palestinien quand celui-ci traversait les moments les plus durs du blocus israélien. En effet, l’enlèvement en 2006 du soldat israélien Gilad Shalit suivi de la prise de contrôle en juin 2007 par le Hamas avaient amené l’Etat hébreu à mettre en place un blocus particulièrement sévère sur la bande de Gaza. Face à la fermeture des frontières et à la restriction des importations en provenance d’Israël, les tunnels souterrains constituaient alors le seul moyen de commerce entre la Bande de Gaza et l’Egypte chez qui le territoire s’approvisionnait en matériau de construction, en marchandises, en pétrole, en mazout et même en armes.
La perte de vitesse affichée par les tunnels souterrains depuis deux ans est à relativiser. La réouverture par l’Egypte de sa frontière avec la bande de Gaza suite à l’accord de réconciliation entre le Hamas et le Fatah a déjà été suspendue à plusieurs reprises, ce qui éloigne la perspective d’une fin d’activité des tunnels.

A propos de Fitzpatrick 1315 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*