Sarkozy et Berlusconi en faveur d’une réforme du traité de Schengen

Hier mardi 26 avril 2011, à Rome, Nicolas Sarkozy et Silvio Berlusconi se sont rencontrés à l’occasion d’un 29ème sommet franco-italien. Un certain nombre sujets ont été à l’ordre du jour : la crise libyenne ou encore l’intérêt des groupes français pour les entreprises italiennes. Mais c’est surtout la question de l’afflux d’immigrants d’Afrique du Nord qui a le plus retenu l’attention.

Nicolas Sarkozy et Silvio Berlusconi n’ont cessé d’afficher leur unité, notamment sur le dossier de la gestion  des immigrants d’Afrique du Nord. A ce sujet, la France et l’Italie se sont déclarées favorables à des modifications au traité de libre circulation de  Schengen dans ce que Silvio Berlusconi a qualifié de « circonstances actuelles exceptionnelles ». Les deux pays ont envoyé à Bruxelles une lettre commune dans laquelle ils détaillent les modifications souhaitées. Nicolas Sarkozy a déclaré vouloir le renforcement de son texte et de ses évaluations ainsi que davantage de moyens pour que les frontières de l’espace Schengen soient garanties. Sur le plan international, les deux chefs d’Etat en appellent à la fin de la répression en Syrie et à une exécution des mesures annoncées.

Au niveau économique, Silvio Berlusconi a annoncé le souhait commun de la France et de l’Italie de créer de « grands groupes franco-italiens ». Une annonce qui rappelle celle mardi matin du lancement d’une offre d’achat sur Parmalat du groupe laitier français Lactalis, qui en détenait déjà près de 29%, afin de donner naissance au numéro mondial du secteur.

A propos de Fitzpatrick 1331 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*