USA/Canada : La suspension de construction de l‘oléoduc géant confirmée

La suspension de la construction de l’oléoduc géant Keystone XL entre les Etats-Unis et le Canada en janvier jusqu’en 2013 par le président Barack Obama, à cause des menaces qu’elle faisait planer sur l’environnement, a été confirmée hier jeudi 8 mars 2012 par le Sénat américain au grand dam des républicains.

Le Sénat a en effet rejeté une mesure qui aurait pu lancer cette construction. Avec 56 voix pour et 42 contre, la mesure proposée par les républicains pour protester contre la décision présidentielle n’a pas réussi à recueillir les 60 voix nécessaires à son adoption.  D’un coût de 7 milliards de dollars et initié par le groupe canadien TransCanada, l’oléoduc devrait permettre l’acheminement, sur 2 700 kilomètres, de pétrole en provenance de la province canadienne de l’Alberta et en direction des raffineries américaines du Golfe du Mexique. C’est la traversée de l’Etat du Nebraska qui suscite la controverse en raison du danger sur les importantes nappes phréatiques de la région. Les républicains expliquent leur position sur ce projet par le nombre d’emplois qu’il créerait, qu’ils estiment à 20 000 rien que pour la partie américaine, et par l’avantage stratégique qu’il donnerait au pays dans un contexte marqué par des hausses des prix de l’essence. Les critiques ont fusé sur le président américain à l’exemple du sénateur Lugar, l’un des auteurs de l’amendement rejeté, qui a accusé le président d’avoir cédé face à la pression des écologistes radicaux.

Dans le camp présidentiel, on se défend en affirmant que ce projet n’assure de protection ni aux travailleurs, ni à l’environnement et que les prix devraient au final se révéler plus élevés pour les entreprises et les consommateurs américains.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*