Inde : Nucléaire et oppositions …

Après avoir cumulé des mois de retard, une centrale nucléaire, située dans l’Etat du Tamil Nadu au Sud de l’Inde, pourra enfin être construite. Le gouvernement local vient d’approuver le projet.

Vraisemblablement, la catastrophe de Fukushima n’a pas seulement traumatisé les japonais. Mais, également, les indiens. Car, les villageois de Tamil Nadu ne veulent pas du tout d’une centrale nucléaire. Profitant de la main forte tendue par certains manifestants anti-nucléaires, ils ont tous ensemble réussi à bloquer ce projet pendant plus de 6 mois. C’est, en effet, depuis septembre 2011 que le chantier de la centrale devait commencer. L’Inde avait alors fait appel à des scientifiques russes. Ceux-ci n’ayant pas pu travailler, cela a même impatienté Alexander Kadakin, l’ambassadeur russe accrédité en Inde, en février dernier :  « on ne peut pas permettre à nos scientifiques de rester éternellement sans rien faire. Cela fait des mois qu’ils ne travaillent pas », selon des propos rapportés par la presse locale.

A présent, l’obstacle semble être levé. Selon Jayalalithaa, le chef du gouvernement local, «des mesures immédiates vont être prises pour débuter la mise en place de la centrale ».  Celle-ci sera installée sur le site de Koodankulam et comportera deux réacteurs de 1000 MW chacun. L’Inde a fait du nucléaire une priorité afin de favoriser son essor économique. Ainsi, le pays envisage de porter la part du nucléaire par rapport aux différentes énergies des 3 % actuels à 25 % d’ici 2050. Mais, la population n’est pas favorable à ce genre de projet. C’est ainsi qu’une autre initiative, celle d’installer 6 réacteurs EPR du français Areva dans la province du Maharashtra, a également pris du retard.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*