Le Sud-Soudan, un allié de choix pour Israël

Ces derniers mois, Israël semble se tourner vers les pays africains pour contrer les mouvements islamistes radicaux et se doter d’une ceinture de sécurité amie autour des pays arabes. Parmi les états courtisés par Israël, le jeune état du Sud-Soudan occupe une position particulière.

Israël a été et est toujours l’un des plus fervents soutiens du Sud-Soudan, en majorité peuplé de chrétiens longtemps dominés et martyrisés par le Nord qui, lui, affiche publiquement et depuis longtemps son soutien au Hamas. Bien avant la reconnaissance officielle du Sud-Soudan le 9 juillet 2011, Israël apportait son soutien au futur état en soutenant dès la fin de la Guerre des Six Jours de 1967 les rebelles d’alors contre le pouvoir de Karthoum en argent et en armes provenant de l’arsenal militaire de l’armée égyptienne vaincue. Israël semble également intéressé par les considérables ressources pétrolières du Sud-Soudan dont la capacité de production journalière est estimée à 375 000 barils. L’Etat hébreu espère placer ses entreprises dans la meilleure position possible pour le marché que la reconstruction du jeune état devrait créer.

Grâce au nouveau statut de partenariat d’Etat à Etat entre les deux pays, Israël a l’intention d’intensifier son soutien militaire au Sud-Soudan par la formation d’officiers, la mise à disposition de conseillers de Tsahal et la fourniture de renseignements satellitaires.En dépit du risque d’être entraîné dans  une guerre loin de ses frontières, Israël espère ainsi obtenir un moyen de lutte contre l’acheminement d’armes vers la Bande de Gaza qui transitent le plus souvent par le Soudan avant de traverser le Sinaï.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*