Afrique : Une étude prometteuse pour le continent

Une récente étude portant sur les projets d’investissements directs étrangers (IDE) en Afrique vient d’être publiée. Menée par le cabinet d’analyse Ernst & Young, cette enquête a tiré comme conclusion que le continent noir intéresse les investisseurs étrangers, lesquels entrevoient « d’énormes opportunités de croissance » sur le long terme. Pour en arriver là, l’étude s’est déclinée en deux volets : le quantitatif, au cours duquel les IDE effectués en Afrique au cours de la dernière décennie ont été mesurés, et le qualitatif, en essence, une projection qui a porté sur les différentes stratégies d’investissement, ainsi que les zones géographiques sur lesquelles elles se développeront dans les dix prochaines années. Résultats : en ce qui concerne la partie rétrospective, de 2003 à 2010, les nouveaux projets constituant des IDE ont fait un bond de 87 %, passant respectivement selon les années de 388 à 633 initiatives ; de même, avec  150 milliards de dollars  de « flux d’investissement directs en Afrique d’ici 2015, le futur promet. Il faut noter que les pays émergents sont les plus intéressés par l’Afrique : de 100 nouveaux projets en 2003, ils en étaient à 240 en 2010 et « représentent désormais 38 % du total des investissements en Afrique ». D’ailleurs, selon la même enquête, au cours des trois dernières années, 74 % des investisseurs ressortissants des pays émergents considèrent le continent noir comme la principale destination de leurs investissements. Cette analyse a également évoqué les secteurs vers lesquels sont orientés les IDE, catégorie dans laquelle le tourisme et les produits de consommation arrivent en tête, et, aussi, comparé l’attractivité de l’Afrique par rapport à d’autres régions du globe à l’instar de l’Amérique Latine ou de l’Europe de l’Est. Bref, cette enquête prouve que le continent noir peut se développer dans un avenir proche en tirant le maximum de profit de la convoitise dont il fait l’objet.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*