L’économie mondiale peine à se stabiliser

L’avenir à court terme pour le commerce mondial selon l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce) est morose. La reprise de sa croissance qu’elle espère pour 2013 interviendra après une année 2012 particulièrement difficile.

Selon l’OMC, la crise des dettes publiques en Europe, un peu plus de trois ans après l’effondrement du commerce suite à la crise financière de 2008-20009, serait la cause de ce ralentissement de l’économie mondiale à laquelle elle s’attend pour cette année 2012. Ce serait la cause principale mais pas la seule. Le tsunami au Japon, les inondations en Thaïlande ainsi que les soulèvements du printemps arabe qui notamment ont fortement affecté les exportations de services de l’Egypte et de la Tunisie, ont fragilisé davantage encore une situation déjà précaire. C’est ainsi que le commerce mondial devrait ralentir cette année pour s’établir à 3.7% contre 5% en 2011. Le ralentissement de l’expansion du commerce en 2011, après le rebond de 13.8% enregistré en 2010,  était certes prévu par l’OMC mais a été encore plus prononcée que celle qui était attendue à cause de multiples revers économiques survenus pendant l’année.

L’on saisit mieux la gravité de la situation quand on se rappelle que ces chiffres sont inférieurs à la moyenne de 5.4% des 20 dernières années. Ce seuil devrait de nouveau être franchi en 2013 grâce à une croissance de la production du commerce mondial que l’organisme de régulation du commerce mondial attend aux alentours de 5.6%.

A propos de Fitzpatrick 1332 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*