Égypte: Mohamed Morsi reprend la main sur l’armée

Le président égyptien Mohamed Morsi a frappé un grand coup hier dimanche dans la lutte d’influence qui l’oppose à l’armée en annonçant la mise à la retraite du maréchal Hussein Tantaoui. Celui-ci avait été en charge de la transition après la chute de Mohamed Hosni Moubarak. Il est remplacé aux postes de ministre de la Défense et de président du CSFA (Conseil Suprême des Forces Armées) par le général Abdellatif Sisi.
Le général Sami Ena accompagne le maréchal Tantaoui dans la voie de la retraite. Il est pour sa part remplacé par le général Sidki Sohbi à la tête de l’état-major. Les dispositions de Mohamed pour renforcer sa position par rapport à l’armée, même s’il a affirmé que ses décisions n’étaient motivées que par le souci de la nation et du peuple, ne s’arrêtent pas là. Il a également abrogé un décret constitutionnel que l’armée avait pris peu avant l’élection présidentielle, et qui réduisait les prérogatives du futur président. La présidence affirme que les concernés par cette retraite anticipée, ainsi que le CSFA, ont été consultés avant que la mesure ne soit effective. Les deux officiers sont nommés conseillers auprès du Chef de l’Etat.
Mohamed Morsi essaie de surfer sur la vague des critiques d’une bonne partie de la population égyptienne  à l’encontre des militaires après les attaques d’extrémistes dans le SinaÏ. Il reste à voir comment les militaires vont réagir aux mesures présidentielles sachant qu’elles les poussent vers la sortie de la vie politique.

A propos de Fitzpatrick 1314 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*