Présidentielle américaine : Netanyahu dans une neutralité de façade

La campagne présidentielle américaine qui s’intensifie au jour le jour, est suivie avec énormément d’intérêt en Israël. Malgré le fait qu’il soit officiellement neutre, les médias israéliens soulignent une préférence de leur Premier ministre en faveur du candidat républicain Mitt Romney suite aux tensions qui l’opposent à l’administration Obama.

La raison principale de cette tension est la différence de vue sur la crise du programme nucléaire iranien. Benjamin Netanyahu souhaite une action militaire rapide tandis que l’administration américaine préconise de laisser le temps aux sanctions d’agir et multiplie les pressions sur le gouvernement israélien pour empêcher une intervention armée. Le général Martin Dempsey, chef d’état major des armées des États-Unis s’est par ailleurs totalement désolidarisé d’une attaque contre les installations nucléaires iraniennes. Cette question aurait été l’objet d’un entretien tendu entre le Premier ministre et l’ambassadeur américain en Israël Dan Shapiro. Pour de nombreux observateurs, la préférence de Benjamin Netanyahu pour Mitt Romney s’est manifestée dans l’accueil quasi-présidentiel qui lui a été réservé lors de sa visite à Jérusalem à la fin juillet.

Les États-Unis viennent d’annoncer une réduction de leur participation à un très important exercice militaire en Israël. Censé se dérouler à la mi-octobre, il devrait permettre aux armées des deux pays d’améliorer la coordination des différents systèmes d’intervention de missiles en cas de guerre avec l’Iran. Certains interprètent cette décision comme une sanction de l’administration Obama pour le soutien israélien au candidat républicain.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*