France/Turquie : renforcement des relations commerciales

La France et la Turquie ont tenu une réunion bilatérale mardi à Paris. Cette rencontre a porté sur la coopération dans les domaines de l’agroalimentaire, de l’énergie et de l’environnement.

Depuis mars 2011, les deux parties ne s’étaient plus rencontrées dans pareil cadre. Aussi, peut-on dire qu’elles en ont bien profité : à cette occasion, Paris et Ankara ont signé un programme détaillé de leurs projets de coopération en plus d’un accord de partenariat. Ce dernier lie l’assureur-crédit Coface et Türk Eximbank, banque publique turque du commerce extérieur. Selon certaines sources proches du dossier, cet engagement vise à rendre possible l’association des sociétés tricolores et turques sur des marchés tiers. De ceux-ci font partie, par exemple, des « pays difficiles » à l’instar de l’Irak, l’Afghanistan ou la Lybie. L’intérêt de ce rapprochement réside dans l’expérience turque dans ce genre de contexte. Dans le même ordre d’idées, 3 groupes de travail ont été mis sur pied : ils sont respectivement dédiés à l’agroalimentaire et l’agriculture, l’énergie et l’efficacité énergétique et, enfin, l’environnement.

Depuis l’arrivée de François Hollande à l’Elysée, la France et la Turquie ne cessent de se rapprocher. A ce propos, la ministre française du Commerce Extérieur s’envolera pour Ankara les 15 et 16 janvier prochains, une visite qui portera principalement sur les PME. En dehors de l’Union Européenne et de la Suisse, la Turquie constitue la 4è destination des exportations françaises, soit 1,9 % du total. Celles-ci se sont élevées à 5,46 milliards d’euros (6,8 milliards de dollars américains) en 2011, ce qui dépasse les mêmes flux destinées à des pays comme le Brésil ou l’Inde et qui équivaut au commerce avec la Russie. En outre, la Turquie compte 400 entreprises françaises avec un effectif global de 100 000 salariés. Ainsi,  l’Hexagone est l’un des principaux investisseurs étrangers dans le pays du sud de l’Europe.

A propos de Fitzpatrick 1363 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*