Afrique du Sud : Zuma rempile à la tête de l’ANC

Afrique du Sud Zuma rempile à la tête de l’ANCJacob Zuma, l’actuel président sud-africain, a été reconduit à la tête de l’ANC pour un nouveau mandat de 5 ans. Pour ce faire, le parti au pouvoir était réuni en congrès depuis dimanche dernier à Bloemfontein.

Le moins que l’on puisse constater, c’est que le chef d’Etat a surclassé son adversaire, Kgalema Motlanthe. Jusqu’ici, ce dernier était vice-président de l’ANC. Briguant le sommet de la formation politique, il n’a recueilli que le quart des suffrages exprimés contre 75 % pour le président sortant. Ce qui permettra à M. Zuma, 70 ans, de postuler, s’il le souhaite, à un autre mandat à la présidence de la République. Ce sera lors du prochain scrutin prévu en 2014. L’évènement est plutôt venu du siège de vice-président de l’ANC : il a été raflé par Cyril Ramaphosa. Ce businessman de 60 ans a été une des figures de proue du syndicalisme sud-africain au cœur de l’apartheid. Malheureusement, il n’a pas réussi à devenir le successeur de Nelson Mandela à la fin de sa présidence. Se lançant alors dans le monde des affaires à la suite de ce revers, il y a connu un franc succès. Pour preuve, il prend part au conseil d’administration de Lonmin, la compagnie minière impliquée dans le massacre, en aout dernier, de 34 grévistes par la police.

A présent, de nombreux défis se dressent devant Jacob Zuma et la nouvelle direction de l’ANC. Le pays vient à peine d’être secoué par une violente crise sociale. Au cours de celle-ci, 60 sud-africains ont perdu la vie. Cette situation a tellement eu un impact négatif sur l’économie que les agences de notation ont abaissé la note sud-africaine. A côté, plus du quart de la population active reste toujours au chômage. Et, la corruption ne fait que monter au sein des administrations publiques et, même, dans les rangs de l’ANC.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*