Allemagne : l’année s’annonce austère

Allemagne l’année s’annonce austèreAu cours de la nouvelle année, l’Allemagne entend économiser quelques milliards sur les dépenses publiques, dans l’optique de parvenir à équilibrer son budget en 2014.

Berlin compte en effet pouvoir réduire de 5 à 6 milliards d’euros (6,25 à 7,5 milliards de dollars américains), ses dépenses publiques, d’après le journal Rheinische Post. Il l’agit au fait, d’éviter de nouvelles hausses de budget : entre août 2011 et août 2012, les dépenses de l’Etat avaient grimpé d’environs 2 %. Ce qui n’a pas arrangé l’économie allemande, confrontée à la crise. A présent, le gouvernement mise sur certains secteurs pour rectifier le tir. Se basant sur des informations du ministère des Finances, l’organe de presse a indiqué que les réductions budgétaires prévues par l’argentier allemand, devraient être appliquées à tous les autres ministères, y compris dans le département de la santé. Vraisemblablement, c’est le mot d’ordre que l’Union chrétienne – démocrate (CDU), la formation politique de la chancelière allemande, Angela Meckel s’est donnée : « si nous voulons obtenir un budget équilibré sur un plan structurel en 2014, nous devrons combler un vide de 5 milliards d’euros », a déclaré Michael Meister, responsable adjoint du groupe parlementaire du parti au pouvoir. Et de renchérir, «cela se fera seulement à l’aide des coupes budgétaires». Une prise de position qui fera plaisir au contribuable, étant donné que toute hausse des taxes semble fermement exclue.

Dans son discours du Nouvel An, Angela Meckel avait déjà soufflé un mot à ce propos en affirmant que «l’environnement économique ne sera plus facile, mais plutôt difficile l’an prochain». En optant de réduire ses dépenses publiques, l’Allemagne s’oppose diamétralement aux recommandations du Fonds Monétaire International (FMI) en mars dernier. Afin de préserver son potentiel de croissance, l’institution de Bretton Woods conseillait au contraire à Berlin, de revoir  la hausse les charges de l’Etat.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*