Etats-Unis : la guerre en Irak, une addition très salée

Etats-Unis la guerre en Irak une addition très saléePour reconstruire l’Irak qu’ils ont attaqué en 2003, les Etats-Unis n’ont pas lésiné sur les moyens. Mais, d’après un rapport au Congrès publié la semaine dernière les résultats sont loins de refléter les importants investissements américains, ces moyens financiers n’ayant pas été utilisés à bon escient selon l’Inspecteur Général Spécial pour la Reconstruction de l’Irak (SIGIR).

Cet organisme public est récemment revenu sur ses rapports de la dernière décennie : pendant cette période, la SIGIR a signé 220 rapports d’audit et d’inspection portant, entre autres, sur des fonds destinés à réparer les réseaux électriques et d’adduction d’eau ainsi qu’à rebâtir les forces de sécurité. Malheureusement, la SIGIR a fait un constat amer : « près de     40 % des projets ont souffert de déficiences majeures ».  Autrement dit, « le bénéfice global pour l’Irak est faible comparé à l’ampleur des sommes dépensées », a rajouté le premier ministre irakien Nouri al-Maliki. Ce qui s’explique, notamment, par la faible maîtrise des besoins de l’Irak. A côté de cela, d’aucuns ont remarqué un manque de collaboration entre le Pentagone et l’Autorité Provisoire de la Coalition (CPA), qui a dirigé l’Irak pendant la transition.

En clair, bon nombre d’investissements américains n’ont pas été productifs. C’est, par exemple, le cas de la société Anham LLC qui a bénéficié de 300 millions de dollars américains de budget pour la gestion de deux entrepôts et des centres de distribution. Mais, elle s’est faite surfacturée à plusieurs reprises : la SIGIR a remarqué, entre autres, que cette entreprise a acheté des interrupteurs de 7,05 dollars américains de valeur à 900 dollars américains. Autre illustration, c’est le projet de construction d’une prison financé en mai 2004 : les Etats-Unis ont ainsi déboursé 80 millions de dollars américains. Après deux ans, pas grand-chose n’était fait alors que la moitié de ce pactole s’était déjà envolé. D’après le Bureau du Budget du Congrès américain (CBO), la guerre en Irak aura coûté aux USA plus de 767 milliards de dollars américains.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*