Maroc : tournée africaine du roi Mohammed VI

 mohammed VILe Roi du Maroc entame ce vendredi une tournée africaine qui commencera par le Sénégal et se poursuivra en Côte d’Ivoire et au Gabon. Le voyage africain du souverain marocain n’est pas le premier du genre. Depuis 2004, Mohammed VI a multiplié ses déplacements en Afrique, confirmant le renforcement des relations du Maroc avec plusieurs Etats du Continent.
Toutefois, l’actuelle tournée du roi du Maroc intervient dans un contexte particulier. La guerre au Mali a imposé aux Etats africains une mobilisation diplomatique et militaire sans précédent. L’objectif est de faire front commun contre le terrorisme et les groupes extrémistes islamistes qui menacent toute la zone sahélo-saharienne. Sur ce registre, le Maroc a très tôt fait le choix de l’Afrique. Dès le déclenchement de la crise malienne et même avant l’occupation du Nord de ce pays par les groupes jihadistes, le Maroc s’est montré solidaire avec le Mali et apporté son soutien politique et diplomatique aux autorités maliennes. La tournée de Mohammed VI devrait sceller cette orientation africaine du Maroc, surtout que de nouveaux présidents sont arrivés aux commandes au Sénégal et en Côte d’Ivoire. Ce qui suppose une prise contact et des échanges destinés à perpétuer des relations politiques traditionnelles. Le Sénégal, tout comme la Côte d’Ivoire et le Gabon sont des alliés politiques de longue date du Maroc. Ils soutiennent le Maroc dans le dossier du Sahara Occidental, une région revendiquée par le Front Polisario avec le soutien de l’Algérie. Dakar comme de nombreux Etats Africains exigent régulièrement le retour du Maroc dans l’Union Africaine, que le royaume avait quittée en 1984 pour protester contre l’admission d’une improbable « République du Sahara » imposée par l’Algérie.
Mais l’aspect politique de la tournée du roi du Maroc ne devrait pas minimiser son volet économique et commercial qui va dans le sens d’un partenariat Sud-Sud dynamique. Au cours des dernières années, les relations économiques et commerciales du Maroc se sont considérablement accrues avec de nombreux Etats d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale. Les porte-drapeaux de cette présence sont des opérateurs économiques privés marocains. Au Sénégal, Mauritanie, Mali, Niger, Guinée, Burkina Fasso, Côte d’Ivoire, Bénin…, ils sont présents dans des secteurs clé de la croissance en Afrique : les télécoms, la banque et les assurances, le bâtiment, les infrastructures, les produits pharmaceutiques, le commerce, etc. Dernière opération en date, la Banque marocaine AWB qui a des filiales dans sept pays Africains, a bouclé une acquisition le 12 mars au Togo, en reprenant la Banque Internationale pour l’Afrique (BIA Togo).

A propos de Fitzpatrick 1332 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*