Le Qatar à la rescousse de l’Egypte

Le Qatar à la rescousse de l'EgypteLe Premier ministre du Qatar, le cheikh Hamad Ben Jassem Al-Thani, a annoncé mercredi dernier en conférence de presse une aide de 3 milliards de dollars à l’Egypte sous forme de rachat de ses obligations.

Le Premier ministre qatari a profité de visite de son homologue égyptien Hicham Qandil à Doha pour faire cette annonce. Dans ces temps de temps de difficulté économique pour le pays, l’Egypte tire profit des excellentes relations que le Qatar entretient avec son président Mohamed Morsi, issu du mouvement des Frères musulmans que le Qatar supporte.

En septembre, le riche émirat gazier avait annoncé son intention d’aider l’Egypte grâce à des investissements de 18 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années. Cinq milliards ont déjà été débloqués : un don d’un milliard a été fait au Caire et les quatre autres milliards ont été placés en dépôt à la Banque centrale égyptienne. Le Qatar envisage également d’étendre sa coopération dans le domaine du gaz naturel. L’émirat est prêt à compenser une probable pénurie de gaz cet été en Egypte en assurant ses besoins pour ses exportations pendant un temps bien précis. D’autres secteurs tels que la sidérurgie ou les zones industrielles pourraient aussi bénéficier de l’attention qatarie.

Les entreprises égyptiennes devraient également avoir une belle part dans les énormes projets d’infrastructures que le Qatar planifie en prévision du Mondial de football qu’il accueille en 2022. Selon le Premier ministre égyptien, le Qatar, en pleine phase de diversification de son économie, est actuellement 20ème dans le classement des pays étrangers qui investissent le plus en Egypte. Une position que l’Egypte espère voir améliorée, en dépit des accusations des médias qui dénoncent de plus en plus des tentatives d’ingestion du Qatar dans les affaires égyptiennes.

A propos de Fitzpatrick 1332 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*