Trois otages européens libérés par une tribu locale au Yémen

Combattants-dans-le-sud-du-PaysLes autorités yéménites ont annoncé la libération dans la nuit de mercredi à jeudi de trois européens détenus depuis le mois de décembre dernier par des membres d’Al-Qaïda. Les anciens otages doivent leur libération à l’intervention des hommes d’une tribu locale sur la frontière avec Oman.

Les trois otages étaient un autrichien et un finlandais, étudiants de langue arabe à Sanaa et une finlandaise en visite dans le pays. Leur enlèvement avait eu lieu le 21 décembre dernier dans un magasin d’électronique de la capitale Sanaa par des hommes armés et masqués. Les ravisseurs réclamaient une rançon, 50 millions de dollars selon une tribu locale, ainsi que la libération de plusieurs de leurs compagnons avant de relâcher leurs otages. Une proposition de paiement de rançon par le Qatar n’avait pas été acceptée par les ravisseurs. Pour rendre plus difficile leur localisation par les différents services de renseignements qui s’étaient activement lancés à leur recherche, les otages étaient constamment déplacés d’une province à une autre. Et c’est au cours de leur transfert vers le village de Hawf sur la frontière qu’ils ont pu être libérés. Les kidnappeurs ont été arrêtés par les habitants du village qui ont pris l’initiative de remettre les otages aux autorités du pays. Oman n’a pas confirmé le passage des otages de son côté de la frontière.

Ce genre d’épisodes est malheureusement monnaie courante au Yémen. Des centaines de personnes ont été enlevées dans le pays ces quinze dernières années. Ces enlèvements ne sont pas toujours le fait de groupes terroristes. Les tribus fortement armées dans le pays ont souvent recours à ce procédé pour faire pression sur les autorités du pays et ainsi faire aboutir leurs revendications.

A propos de Fitzpatrick 1318 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*