Le mouvement salafiste fait rage et menace la paix tunisienne

Salafist protesters wave flags during a protest in front of the Tunisian TV headquarters in TunisLes militants salafistes ont perturbé la sécurité tunisienne ce dimanche 19 mai, perturbations qui n’ont manqué de causer des dommages non moins graves.

La confrontation entre les forces de l’ordre et leurs antagonistes a fait des victimes des deux côtés mais la balance n’est pas équilibrée. Si les policiers ont eu du mal à maîtriser cette situation de troubles, ils ont au moins réussi à disperser les militants du mouvement djihadiste Ansar Ashariaa de la cité Ettadhamen. Selon l’annonce du Ministère de l’Intérieur, onze policiers  et trois manifestants ont été blessés dans la bataille qui a opposé les forces de l’ordre et les militants salafistes dans la banlieue de Tunis. Parmi ces blessés, deux cas graves ont été relevés, un de chaque camp. Le journaliste de l’AFP présent sur place a précisé que la police et des centaines de salafistes continuaient de s’affronter en milieu d’après-midi.

En effet, contraints par la police de se retirer de la cité Ettadhamen, les militants du mouvement djihadiste Ansar Ashariaa ont déplacé leur camp dans le quartier voisin d’Intilaka et les confrontations se sont poursuivies peu avant 15heures GMT. La maîtrise de cette banlieue populaire n’a pas été chose facile pour les policiers. Toutefois, ces derniers ont pu empêcher les manifestants de tenir leur congrès annuel à Kairouan, localité située à 150 km au sud de Tunis. C’est ainsi que Ansar Ashariaa a appelé ses militants à se rassembler dans la banlieue ouest de Tunis, où la confrontation s’est d’abord engagée entre les policiers et une poignée de manifestants qui dut se traduire en centaines dans l’après-midi. La paix tunisienne est en danger.

En proie aux violences des salafistes depuis la révolution de 2011, la Tunisie est aussi troublée par une profonde crise politique et des conflits sociaux face à la misère. Si le pays a fini par prendre conscience du danger que représente le mouvement salafiste, il doit encore redoubler d’effort pour réussir à maintenir sa stabilité.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*