Afghanistan : l’aéroport de Kaboul fermé suite à une attaque des Talibans

624_341_4ba910f72c91e1642548760f2bdedaff-1370841001L’aéroport de Kaboul a été ce matin la cible d’une attaque revendiqué par les talibans et a été fermé. En effet, des explosions et des tirs ont lieu près de la zone de l’aéroport. Selon la police afghane, aucune victime civile ou des forces de sécurité locales qui traquaient les rebelles n’est recensée. Par contre, côté insurgés,  les sept assaillants ont péri au cours de l’affrontement avec les forces de l’ordre.

Les insurgés ont lancé une attaque suicide à Kaboul. En effet, des explosions et des tirs étaient entendus près de la zone de l’aéroport, dans la partie nord-est de la capitale afghane. Les assaillants étaient retranchés dans un immeuble se trouvant à proximité de l’aéroport. L’attaque a démarré lundi matin au lever du soleil et se poursuivait vers 4h00, soit deux heures après son début. Par la suite, l’ambassade américaine a fait retentir son alarme accompagnée d’avertissements par haut-parleur qu’il ne s’agissait pas d’un exercice.

La police a indiqué qu’un groupe d’assaillants étaient  entrés dans un immeuble situé à l’ouest de l’aéroport et procédaient à des tirs sporadiques. La zone est restée interdite d’accès et l’aéroport a été fermé lundi matin.Kaboul est par ailleurs la cible des attaques terroristes répétitives. La dernière en date est celle de fin  maiqui a durée  sept heures où les terroristes ont fait face à une armée mobilisée. Sept personnes avaient été tuées, dont les quatre insurgés menant l’opération.Le bâtiment de l’Organisation internationale des migrations a servi d’abri pour les attaquants, situé dans une zone abritant des organisations internationales. A l’issue de l’opération, le travail des forces de l’ordre ont été apprécié par le gouvernement qui a reconnu que les dégâts avaient été limités.

Par ailleurs, le gouvernement doit compter sur la performance des corps de sécurité dans sa lutte contre les talibans. En effet, les forces de l’Otan qui appuient les institutions nationales dans se retireront d’Afghanistan en 2014.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*