Michelin a décidé la suppression de 700 emplois à Joué-lès-Tours

michelin2_1Des rumeurs courent assez vite comme quoi Michelin a décidé de fermer son usine de production de pneus poids lourds en 2015. L’information est-elle certaine ? Une chose est sure « Il n’y a pas de fumée sans feu. » Des révoltes se sont exprimées violemment de la part des syndicats sociaux et des élus locaux contre la prétendue décision de Michelin.

Questionné sur cette décision incertaine et choquante, Jean-Dominique Senard, patron du fabriquant de pneus français, rassure le public sur Europe 1 que son groupe n’envisage pas la fermeture d’usine dans l’Hexagone. Seulement, Michelin a annoncé ce lundi 10 juin la suppression de 700 emplois à Joué-lès-Tours pour faire face à la baisse de la demande en Europe. Michelin va investir 800 millions d’euros dans ses activités en France, mais compte aussi cesser la production de pneus poids lourds et supprimer 700 postes à Joué-lès-Tours pour faire face à la baisse de la demande en Europe. Il reste à répondre à la question si ce projet de suppression d’emplois a vraiment raison d’être pour une société ancienne et rentable qu’est Michelin.

Faut-il vraiment se fonder sur des considérations générales du marché pour prendre une décision d’une telle portée sociale ? Pour Laurent, secrétaire national du PCF, il y avait possibilité de préserver les emplois en déployant une certaine stratégie. Laurent s’est exprimé sur i>TELE, rappelant que Michelin est un groupe rentable et doit sa rentabilité au travail efficace de ses employés. Compte tenu de l’argent disponible, le sénateur affirme avec certitude qu’une stratégie industrielle était bien possible pour sauvegarder les emplois de l’usine de Joué-les-Tours et déplore la décision de Michelin qui pourtant a fait 2,4 milliards de profits en 2012.

Il est quand même indigestible d’imaginer un renvoi brutal de 700 employés. La promesse donnée par Senard qu’il n’y aura pas de chômage des employés tient-elle ferme ? Michel Sapin, ministre du Travail, a déclaré mardi qu’il ne devrait pas y avoir « un salarié de Michelin à Pôle emploi ».

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*