Les manifestations ont repris au Brésil mais cette fois-ci à l’appel des syndicats

des-syndicalistes-bloquent-une-route-de-sao-paulo-le-11-juil_1197199Le Brésil tend à devenir une terre reconnue pour ses manifestations. Le mois de juin dernier a été marqué par des manifestations des citoyens brésiliens qui réclamaient l’amélioration des conditions de vie, surtout en matière d’éducation et de santé. Ce mois-ci, ce sont les manifestions à l’appel des syndicats qui réclament le respect des droits des travailleurs.

Ce jeudi 11 juillet, des dizaines de milliers de brésiliens ont manifesté dans plusieurs villes du pays, à l’appel des syndicats. Ces derniers ont voulu profiter du climat déjà tendu depuis le mois de juin, pour tenter de se faire écouter et de faire valoir leurs revendications. Mais réussiront-ils comme ils le supposaient ? Il ne suffit peut-être pas de compter sur le mécontentement déjà existant, encore faut-il que la cause évoquée par les syndicats soit comprise et partagée par la majorité des brésiliens. Les attentes du côté des syndicats ont été déçues car, les manifestations de ce jeudi n’étaient pas aussi fortes que celles du mois de juin qui avait réussi à mobiliser plus d’un million de brésiliens pour exprimer la colère face au coût de la vie devenu insupportable.

Cependant, la violence du mouvement des dizaines de milliers de manifestants n’en demeure pas moins dommageable. Revendiquant le respect des droits des travailleurs, les manifestants de ce jeudi 11 juillet ont bloqué des rues et incendié des pneus. Ils ont repris pour leur compte les slogans des derniers rassemblements qui réclamaient un meilleur système de santé, d’éducation et de transport.

Malheureusement pour les syndicats, l’impact de ces manifestations a été réduit et limité par le fait que les employés des transports publics de Sao Paulo et de Rio de Janeiro ne se sont pas joints au mouvement.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*