Egypte : les pro-Morsi maintiennent la pression

713530-samedi-opposants-president-dechu-mohammedLes partisans du président Morsi déposé par l’armée ont prévu une nouvelle manifestation ce vendredi, une journée qui devrait voir le nombre d’entre eux tués dans des affrontements avec les forces de l’ordre augmenter.

Depuis les quelques ours qui ont précédé sa destitution,les manifestants favorables à Mohammed Morsi constituent l’essentiel des plus de 250 personnes tués dans les affrontements, que ce soit avec les forces de l’ordre ou avec les anti-Morsi. Et rien n’augure une amélioration de la situation. Les pro-Morsi semblent plus déterminés que jamais. Ils ont refusé hier jeudi d’évacuer les deux places qu’ils occupent depuis un mois dans la capitale alors que leur évacuation était en train d’être étudiée par les chefs de la police. Ils ont également annoncé la poursuite de leurs manifestations pour exiger le retour du président Morsi. De son côté, le gouvernement intérimaire affirme avoir reçu sa légitimité des foules de manifestants descendus dans les rues le 26 juillet dernier et déclare à l’intention des manifestants qu’il sera ferme face à « toute menace pour la sécurité nationale ».

Les efforts ces derniers jours de plusieurs dirigeants européens pour tenter une médiation entre le gouvernement intérimaire installé par l’armée et les Frères musulmans n’ont pas abouti.La communauté internationale redoute de plus en plus un bain de sang. Les Etats-Unis, principaux bailleurs de fond de l’armée égyptienne, se sont ostensiblement rangés du côté du nouveau pouvoir en place, le secrétaire d’Etat américain John Kerry affirmant que l’intervention de l’armée égyptienne avait permis de « rétablir la démocratie ». Toujours détenu au secret, Mohamed Morsi est accusé de collusion avec le Hamas palestinien. Plusieurs dirigeants des Frères musulmans, don leur Guide suprême, sont également poursuivis.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*