Palestine-Israël : Libération de prisonniers

000000000000000Dimanche, le gouvernement d’Israël a donné son aval pour la libération de 26 palestiniens. C’est la deuxième vague de libération de détenus depuis la décision, du 28 juillet dernier, de reprendre les négociations de paix entre Israël et l’Autorité palestinienne.

Le communiqué du Premier ministre israélien précise que les prisonniers palestiniens qui seront libérés demain ou après-demain, dont vingt et un originaires de la Cisjordanie et cinq de la Bande de Gaza,  sont  coupables de crimes commis avant les accords d’Oslo et ont purgé des peines de prison de dix-neuf à vingt-huit ans de prison.

Le 13 août dernier, un premier groupe de 26 prisonniers palestiniens avait tété  libéré par Israël. Au total, l’Etat hébreu s’est engagé à libérer 104 prisonniers palestiniens et Arabes israéliens. Les pourparlers de paix, qui se déroulent dans le huis-clos le plus complet, seraient en train de s’intensifier selon le secrétaire d’Etat américain John Kerry  qui fait état de treize rencontres, dont trois ces quatre derniers jours. Mais la sortie d’un haut responsable israélien a entaché cette avancée des négociations,affirmant, jeudi dernier, que la prochaine libération de prisonniers palestiniens était conditionnée par la construction de nouveaux logements dans les colonies juives, et que cette condition était connue et acceptée par Américains et Palestiniens. L’information a été catégoriquement démentie par Yasser Rabbo, le négociateur palestinien et secrétaire général du comité exécutif de l’OLP (Organisation de Libération de la Palestine).

Mais l’annonce d’une autorisation de constructions de centaines de logements, comme relayée par les médias israéliens, lors de la libération de prisonniers ne devrait pas être une surprise. Malgré l’avis défavorable des Etats-Unis, le gouvernement israélien a intensifié ses activités de colonisation.Cette mesure semble être la seule solution trouvée par Benjamin Netanyahu pour apaiser la partie dure de sa majorité opposée à la libération de prisonniers.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*