Le Congrès US veut des réformes en Irak

00000000000000000000000000000000000000Pour sa première visite aux Etats-Unis en deux ans, le Premier ministre irakien Nouri al Maliki s’est vu reprocher par les élus américains son sectarisme vis-à-vis des chiites et des kurdes et sa proximité avec la République islamique d’Iran.

Nouri al Maliki est arrivé mercredi aux Etats-Unis pour tenter d’obtenir d’urgence des hélicoptères de combat Apache ainsi que d’autres équipements militaires américains pour aider à la lutte contre les rebelles d’Al Qaïda. Mais cette visite a été l’occasion pour les élus du Congrès de signifier leur désapprobation de la politique irakienne. De confession chiite, le premier ministre irakien est critiqué pour la marginalisation dont il fait preuve à l’égard de la minorité sunnite et des kurdes, notamment dans son gouvernement, et d’ignorer les appels à une rectification de la situation.

Le Congrès reproche également à Nouri al Maliki de laisser Téhéran utiliser son espace aérien pour apporter une aide militaire au régime de Bachar al-Assad. Six membres démocrates de la Chambre haute du Congrès, dont le sénateur républicain John McCain, ont adressé une lettre au président Barack Obama pour l’obliger  à durcir son attitude vis-à-vis du gouvernement irakien.

Malgré les réticences du Congrès, un haut responsable de l’administration américaine a confirmé la livraison de chasseurs F-16 à l’Irak après le versement récent par Bagdad d’un acompte de 650 millions de dollars. Le contrat a été signé l’année dernière. La réception  de ces chasseurs F-16, au nombre de 18, devrait être effective d’ici l’automne 2014, mais Nouri al Maliki espère avancer cette échéance.

Il  a rencontré mercredi le vice-président Joe Biden et devrait s’entretenir, jeudi avec le secrétaire à la Défense Chuck Hagel, avant d’être reçu vendredi par  le président Barack Obama.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*