Irak : Attaque d’un camp d’opposants iraniens

610277_le-camp-liberty-le-17-fevrier-2012-en-irakLe CNRI (Conseil national de la résistance iranienne) a annoncé des tirs de roquettes, jeudi dans la soirée, sur le camp Liberty, près de l’aéroport de Bagdad où sont basés plusieurs opposants iraniens. L’attaque a fait trois morts et 50 blessés.

Ce sont plusieurs dizaines de roquettes de toutes catégories qui se sont abattues sur le camp vers 21h15 heure locale (18h15 GMT). Le CNRI précise que les trois personnes tuées étaient des membres de sa principale composante, l’organisation des Moudjahidine du peuple. Selon les responsables de la sécurité, les opérations dans l’aéroport de Bagdad n’ont pas été interrompues malgré le fait que trois sont tombées à proximité.

C’est la quatrième attaque de tirs de roquettes cette année contre ce camp, ancienne base militaire américaine, actuellement  occupé par près de 3 000 membres des Moudjahidines. Le camp d’Achraf, au nord-est de Bagdad, qui abritait alors une centaine des membres de ce groupe, a été attaqué début septembre dernier. Selon les Nations Unies, 52 personnes avaient été tuées. Les Moudjahidines avaient accusé une unité spéciale des forces de sécurité irakiennes dépendant du Premier ministre d’être à l’origine de l’attaque. Bagdad avait riposté et prétexté après enquête que ses forces n’avaient fait que se défendre après avoir été attaquées.

Les Etats-Unis ont condamné cette attaque et demandé au gouvernement irakien de prendre des mesures supplémentaires pour sécuriser le camp Liberty. Les Moudjahidines du peuple sont réfugiés en Irak depuis la guerre qui a opposé l’Irak à l’Iran entre 1980 et 1988 avant d’être désarmés suite l’intervention américaine en 2003. Le gouvernement irakien à majorité chiite qui a succédé au régime de Saddam Hussein, s’est depuis rapproché de Téhéran et cherche désormais à se débarrasser de ces opposants devenus gênants.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*