Remise en cause du traité de paix israélo-palestinien

abdallah_nsourLe Premier ministre jordanien Abdallah Nsour a annoncé mercredi, une possibilité pour son pays de revoir le traité de paix conclu avec Israël. Cette menace a été proférée après que le Parlement israélien a initié un débat sur l’application de la souveraineté de l’Etat hébreu sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem, troisième lieu saint de l’Islam et dont la Jordanie est la gardienne.
La motion a été débattue mardi soir à la Knesset. La tutelle jordanienne sur l’esplanade des Mosquées est un sujet particulièrement sensible pour la Jordanie, puisque, en plus d’être soulignée dans le traité de paix conclu avec Israël, elle est une responsabilité historique des Hachémites. Elle est également l’objet d’un accord signé l’année dernière entre le roi Abdallah II de Jordanie et le président palestinien Mahmoud Abbas.
Cet accord signé a confirmé un accord verbal datant de 1924 qui instituait que le Royaume hachémite est le gardien de tous les lieux saints musulmans de Jérusalem, dont l’esplanade des Mosquées, qui abrite le Dôme du Rocher et la mosquée Al-Aqsa.
Le débat en Israël sur une possible souveraineté sur ces lieux saints a provoqué un vif mécontentement dans le monde musulman, et particulièrement en Jordanie . Selon le journal gouvernemental al-Raï, 47 des 150 députés jordaniens  ont signé une motion réclamant l’annulation du traité de paix conclu en 1994 entre la Jordanie et Israël. 86 députés ont voté, un vote non contraignant, en faveur de l’expulsion de Daniel Nevo, l’ambassadeur d’Israël dans le royaume.
Le nouveau secrétaire général de l’OCI (Organisation de la coopération islamique) le Saoudien Iyad Madani a affirmé qu’une telle action risquerait de déstabiliser l’ensemble de la région. Face aux craintes de colère de ses voisins jordanien, égyptien et palestinien, même le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a fait savoir qu’il était opposé à cette initiative.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*