Massacre de Srebrenica : Les Pays-Bas au banc des accusés

srebrenicaLes familles des hommes tués à Srebrenica ont à nouveau accusé lundi, devant le tribunal de la Haye, l’Etat néerlandais d’être civilement responsable de ce génocide.
C’était en 1995 que ce drame s’est déroulé. 8 000 hommes ont été abattus alors que des Casques bleus néerlandais étaient présents dans cette ville de Bosnie-Herzégovine. D’où, la colère des veuves et des mères des victimes, qui ont saisi le tribunal de la Haye dans l’espoir de contraindre Amsterdam à reconnaître les faits. Pour ces familles, les soldats néerlandais auraient dû s’opposer à ces meurtres. Mais, jusqu’à présent, les autorités hollandaises ont toujours soutenu que leurs éléments étaient sous le commandement des Nations Unies. Autrement dit, ce pays ne porte aucunement la responsabilité de ce génocide.
Lundi, s’est ouvert un nouveau round du combat opposant les proches des victimes au gouvernement néerlandais. Les plaidoiries ont occupé toute cette première journée tandis que le jugement de cette affaire aura lieu au cours du mois de juillet prochain.
Pour rappel, en 2007, les familles éplorées avaient accusé et les Nations Unies et les Pays-Bas devant un tribunal néerlandais d’être responsables de la disparition de leurs proches. Mais, du fait de l’immunité statutaire de l’ONU, la justice néerlandaise s’était opposée à toute poursuite à son égard. Et, malgré les procédures d’appel, ce verdict a été confirmé dans toutes les instances supérieures, la dernière en date étant la Cour européenne des droits de l’Homme. Celle-ci s’est prononcée à ce sujet en juin dernier.
Vu que les Nations Unies ne peuvent être poursuivies dans cette affaire, l’attention s’est retournée vers le gouvernement néerlandais. En 2002, cette équipe exécutive avait dû démissionner après la parution d’un rapport mettant en cause sa responsabilité dans le massacre de Srebrenica.

A propos de Fitzpatrick 1332 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*