Syrie : La capitale économique Alep, théâtre de manifestations pour la première fois

Hier jeudi, pour la première depuis le début de la contestation contre le régime de Bachar Al-Assad en Syrie, des manifestations ont lieu à Alep, la capitale économique et deuxième ville de la Syrie et également bastion du pouvoir. Une révolte dans cette ville entraînerait, selon les autorités turques, une catastrophe humanitaire.

Ce sont des centaines de personnes qui sont descendues hier dans les rues d’Alep pour réclamer plus de liberté. Ils venaient des provinces d’Alep et d’Idleb, en réponse à un appel de militants sur la page Facebook « The Syrian Revolution 2011 », le réseau social qui joue un rôle clé dans l’organisation de la contestation. Les affrontements avec les forces de sécurité qui ont suivi ces manifestations ont fait deux blessés. Selon des opposants, des troupes syriennes appuyées de blindés et de chars ont depuis mardi dernier étendu leurs opérations de ratissage et de répression dans la province d’Idleb. Depuis le début du mois de juin, le régime de Bachar al-Assad déploie donc son armée pour mettre un terme à la contestation sans jusqu’alors parvenir à enrayer la mobilisation populaire.

L’escalade de la violence en Syrie semble devoir continuer un moment encore puisque rien à l’horizon ne laisse présager une accalmie. Empêtrés en Lybie, les Occidentaux peuvent difficilement intervenir en Syrie. Lors d’une déclaration publique au Caire, Salil Shetty, le secrétaire général d’Amnisty International, a demandé une intervention des pays arabes qui, contrairement au dossier libyen, restent étonnamment muets.

A propos de Fitzpatrick 1365 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

1 Comment

  1. Rois Président et Peuple arabe n’ont pas voulu appliquer le coran a la lettre et la charria et n’ont pas voulu libérer la Palestine ALLAH a punit les pays arabes par ces révoltes et ce terrorisme ni plus ni moins ces révoltes le terrorisme et les catastrophes naturelles des punitions divine

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*