Golan : Positions syriennes bombardées par l’armée israélienne

An Israeli soldier stands atop a tank near Alonei Habashan on the Israeli occupied Golan HeightsUn communiqué militaire a rapporté le lancement par l’armée israélienne de raids aériens sur des positions de l’armée syrienne dans la nuit du dimanche au lundi, en représailles à un tir d’obus dimanche qui a fait un mort israëlien, dans la partie du plateau du Golan occupé par Israël.
Selon l’armée israélienne, les raids ont ciblé  neuf positions de l’armée syrienne, dont des QG militaires et des rampes de lancement. L’attaque israélienne a été décidée après qu’un adolescent arabe israélien a perdu la vie quand un tir d’obus depuis la Syrie a frappé le véhicule à bord duquel il se trouvait avec son père, contractuel du ministère israélien de la Défense et un de ses collègues. Les deux autres hommes, des civils, ont été blessés.
Selon des sources de sécurité, ils travaillaient à la construction d’un mur qu’Israël érige dans le Golan.Les informations de la radio publique israélienne, citant des sources sécuritaires, affirment que l’obus a été tiré par l’armée syrienne. Mais selon  l’OSDH (Observatoire Syrien des Droits de l’Homme) il s’agirait d’un obus perdu après le bombardement d’insurgés par les troupes loyales au président Bachar al-Assad du côté syrien de la frontière. L’incident est survenu au sud du point de passage Qouneitra, dans le centre du plateau du Golan.
Pour l’armée israélienne, cette attaque était intentionnelle et la plus grave enregistrée sur la partie du plateau occupée par Israël depuis le début de la guerre civile en Syrie en 2011. Jusqu’alors, il y a eu plusieurs incidents à la frontière israélo-syrienne sur le Golan, mais sont  restés mineurs avec quelques tirs à l’arme légère ou au mortier qui avaient atteint des objectifs de l’armée israélienne , sans faire de victimes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*