Irak : Le « calife » demande obéissance aux croyants

califeApparaissant dans une vidéo postée samedi sur des sites internet islamistes, Abou Bakr Al Baghdadi, reconnu récemment comme calife par le mouvement djihadiste de l’Etat Islamique (EI), a demandé à tous les musulmans de lui faire allégeance.
Il semble que ces images ont été tournées vendredi dernier lors du prêche dans la grande mosquée de Mossoul. Mais, jusqu’à présent, la vidéo n’a pas été authentifiée. Toutefois, elle n’est pas moins surprenante car Abou Bakr Al Baghdadi est habituellement un homme de l’ombre. Coiffé d’un turban noir, d’une longue barbe et vêtu d’une abaya (gandoura), le  « calife » s’est présenté à l’auditoire de fidèles comme « le wali (leader) désigné pour (les) diriger ». « Obéissez-moi tant que vous obéissez à Dieu en vous », a-t-il ajouté.
Pour rappel, l’EI a proclamé, la semaine dernière, un califat sur les territoires sous son contrôle, entre l’Irak et la Syrie. Plus précisément, ce régime politique islamique va de la province irakienne de Diyala (est) à la ville syrienne d’Alep (nord). Cela fait presqu’un siècle que le califat, système instauré du temps du prophète Mohamed, a complètement disparu. Littéralement, le calife désigne le successeur du prophète en charge de veiller à l’application de la loi (charia) en terre d’Islam.
De son côté, la classe politique irakienne reste divisée. Aujourd’hui mardi, le Parlement doit siéger choisir un président et, par la suite, un chef d’Etat qui nommera le Premier ministre. La dernière séance de l’Assemblée nationale, qui s’est déroulée le 1er juillet dernier et dédiée à l’inauguration du Parlement issu des élections du 30 avril, s’est soldée par un échec, vu que  certains députés ont quitté  l’hémicycle avant la fin des débats .

A propos de Fitzpatrick 1363 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*