Sud-Soudan : La Banque Mondiale au chevet de la cadette africaine

Comme les usages le veulent, un nouveau-né est entouré de beaucoup de soins. Cela semble valable aussi pour les pays et, en particulier, pour le Sud-Soudan, qui va proclamer son indépendance le samedi 9 Juillet 2011. Ainsi, afin de soutenir les premiers pas du dernier Etat africain, la Banque Mondiale a annoncé mercredi dernier qu’elle octroiera au Sud-Soudan une enveloppe de 75 millions de dollars américains au cours des prochains mois. Cette somme sera essentiellement destinée à la mise en place d’un Fonds d’Affectation Spéciale de Transition du Sud-Soudan (SSTTF) comme l’a laissé entendre Ian Bannon, le Directeur National de la Banque Mondiale au Soudan.

Le SSTTF, bien que solution de financement provisoire en attendant l’accès du Sud-Soudan aux subventions de l’Association Internationale de Développement, n’en sera pas moins utile. Il servira à la mise en place d’infrastructures, notamment, des routes et une couverture sanitaire de base. Cela se comprend parfaitement car le Sud-Soudan manque cruellement d’infrastructures. En outre, ce fonds soutiendra des initiatives entrepreneuriales afin de favoriser la création d’emploi.

Par ailleurs, la Banque Mondiale a l’intention d’être aux côtés du Sud-Soudan pour des projets à long terme, entre autres, en ce qui concerne la diversification de son économie, ce pays étant dépendant à 98 % de ses ressources en hydrocarbures. « Nous voulons aider le nouveau gouvernement à diversifier son économie afin d’éviter la malédiction du pétrole … Le pays a un potentiel énorme dans l’agriculture » estimait M. Bannon. Sauf que ce dernier secteur est mis à mal par l’état de délabrement avancé des routes, lesquelles sont impraticables pendant la saison des pluies.

A propos de Fitzpatrick Georges 1374 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*