Syrie : Gel des négociations pour la libéreration les Casques bleus fidjiens

L’armée fidjienne vient d’annoncer que les négociations pour libérer les 45 Casques bleus fidjiens enlevés fin août par le Front Al-Nosra, la branche d’Al-Qaïda en Syrie, se trouvaient au point mort.

syrie-casques-bleus

Les Casques bleus fidjiens ont été pris en otage le 28 août. Membres de la FNUOD, la mission des Nations unies pour le désengagement sur le Golan, ils ont été capturés à la suite de violents combats entre l’armée syrienne et des groupes rebelles près de Qouneitra, dans la zone de désengagement délimitée en 1974, où patrouille la FNUOD. L’ONU a dépêché des négociateurs dans la région, mais le lieu de détention des Casques fidjiens est toujours inconnu. Le Front Al-Nosra a assuré par communiqué que les Casques Bleus étaient bien traités et affirme les retenir à cause de la « complicité » de l’ONU avec le régime « criminel » de Bachar al-Assad. Le groupe djihadiste fait de son retrait de la liste noire des organisations terroristes établie par les Nations unies une de ses exigences pour la libération des Casques bleus.

Selon l’armée fidjienne, le fait que les négociations avec Al-Nosra soient au point mort n’est pas anormal et n’a pour but que de permettre aux ravisseurs d’être à l’initiative quand ils reprendront le contact, ce qui devrait survenir incessamment. Enlèvements, libérations et opérations d’évacuation des Casques bleus présents sur le plateau du Golan pour surveiller le désengagement et le respect de la ligne d’armistice entre Israël et la Syrie se sont succédé depuis plusieurs mois. Bloqués par les combats qui ont permis la capture de leurs collègues fidjiens,75 Casques bleus philippins sont sortis indemnes des combats.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*