France : François Fillon sillonne l’Afrique

Le premier-Ministre français, François Fillon, est arrivé hier en fin d’après-midi à Abidjan, amorçant une petite tournée africaine qui le conduira également au Ghana et au Gabon. Rien qu’à observer sa délégation, constituée de trois ministres – Henri Raincourt de la Coopération Internationale, Pierre Lellouche du Commerce Extérieur et David Douillet des Français à l’Etranger – et de plus d’une centaine de responsables d’entreprise français, celle-ci révèle les objectifs économiques de ce périple.

En effet, l’accession d’Alassane Ouattara à la magistrature suprême a ouvert les portes de la Côte d’Ivoire à la France. Comme un symbole, cela faisait un quart de siècle qu’un haut-responsable tricolore n’y est pas venu en visite. Et, à peine arrivé, M. Fillon va procéder, en compagnie de son homologue ivoirien Guillaume Soro, ce vendredi à l’ouverture d’un Forum Economique avant d’être reçu par le président ivoirien et, plus tard dans la journée, de visiter la Force Licorne au camp Port-Bouët. Selon certains bruits de couloirs, à cette occasion, la dette ivoirienne estimée à 2 milliards d’euros pourrait se muer, totalement ou du moins en partie, en Contrat de Désendettement et de Développement (C2D). Fort probablement pour ne pas dire indubitablement au profit de la France, en très bonne posture pour rafler bien de marchés des grands travaux dans lesquels la Côte d’Ivoire devrait bientôt se lancer dans le cadre de sa reconstruction.

Après Abidjan, M. Fillon et sa délégation atterriront le vendredi après-midi à Accra pour une visite historique, la première d’une autorité française au Ghana. L’or noir qui y coule à flot actuellement vaut bien le détour. Pour clore sa tournée africaine, François Fillon atteindra Libreville (Gabon) le dimanche, un des principaux partenaires économiques et militaire de la France en Afrique.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*