Arabie Saoudite : Nouvelle guerre contre les cours pétroliers

Dans l’objectif de conserver son marché, l’Arabie Saoudite pourrait consentir à réduire le prix de ses livraisons de pétrole vers les USA, bien que les cours du brut aient chuté de plus de 20 % en l’espace de trois mois.

baisse-petroelLundi dernier, le prix du baril de WTI, qui est la référence de prix sur le Nymex, est descendu en dessous des 80 dollars. Plus exactement, dans la matinée du lendemain, il valait 77,40 dollars. De son côté, le baril de Brent (pétrole de la mer du Nord) tend également à la baisse, atteignant 83,3 dollars. A noter que le prix du WTI n’a jamais été aussi bas depuis septembre 2010.

D’ailleurs, en l’espace de trois mois, les cours du pétrole ont baissé de 20 %. Un mouvement qui se justifie non seulement par la revalorisation du dollar, de sorte à compenser, en partie, la baisse des prix des matières premières, mais aussi par un recul de la demande de pétrole au niveau mondial suite au ralentissement de l’économie en Europe et dans certains pays émergents.

En outre, les ventes massives que réalise l’Arabie Saoudite font également partie des causes de cette tendance. Ce royaume vise à entraîner la baisse du prix de ses livraisons de brut vers les USA Cette stratégie a pour objectif final de restreindre l’offre de pétrole américaine, facteur de préoccupation pour les principaux pays producteurs de brut du Moyen-Orient. A ce propos, la production du pétrole via les gaz de schistes coûte entre 80 et 90 dollars aux Etats-Unis. Un prix que l’Arabie Saoudite peut facilement appliquer compte tenu de l’abondance de son offre et de la faiblesse de ses coûts de production.

A propos de Fitzpatrick 1315 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*