Bahreïn : Condamnation d’une opposante chiite

Selon Mohamed al-Jishy, l’avocat de l’opposante chiite bahreïnie Maryam al-Khawaja, sa cliente a été condamnée lundi à Manama à une peine d’emprisonnement d’un an pour avoir agressé une policière. Actuellement, Mme al-Khawaja, qui occupe les fonctions de co-directrice du Gulf Center for Human Rights, n’est pas présente sur le territoire bahreïni. Ce qui n’a pas empêché le tribunal en charge de cette affaire de statuer sur son cas.

Human rights activist Maryam al-Khawaja arrives for her trial at the Bahrain Court in ManamaD’après les précisions de son avocat, l’opposante séjourne, pour le moment, à Londres (Angleterre). Elle s’y est envolée après que son interdiction de quitter Bahreïn a été levée à la date du 1er octobre dernier Avant cet épisode, Maryam al-Khawaja a été arrêtée au niveau de l’aéroport de Bahreïn, au retour d’une visite rendue à son père, Abdel Hadi al-Khawaja. Egalement opposant, ce dernier a été condamné à la prison à perpétuité pour complot contre l’Etat. En guise de protestation, il avait commencé une grève de la faim à laquelle il a d’ores et déjà mis un terme.

Quant à Maryam al-Khawaja, elle a d’abord passé 20 jours en détention avant de bénéficier d’une liberté conditionnelle à la date du 18 septembre. Son avocat a précisé que sa cliente a alors porté plainte pour torture qu’elle a subie en détention mais celle-ci a été rejetée par le parquet de Bahreïn, « alors que cette plainte est soutenue par un rapport médical », a-t-il déploré.

L’opposante chiite a signé dimanche un communiqué dans lequel elle indique avoir décidé de « boycotter » l’audience du dimanche parce qu’ « il est impossible d’avoir un procès juste et indépendant à Bahreïn ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*