Maroc/Iran : Nomination d’un nouvel ambassadeur à Rabat

mohammad_javad_zarifRabat et Téhéran, d’un commun accord, ont décidé de redynamiser leurs relations rompues en 2009 suite à une critique de l’Iran, à l’encontre du Maroc, dans la crise de Bahreïn. De sources concordantes, des ambassades seront ouvertes de part et d’autres dans les deux pays afin de faciliter les échanges et la coopération mutuelle.

Les échanges commerciaux, entre les deux pays, se sont notoirement développés ces dernières années jusqu’en 2009. Ainsi, le souhait des autorités iraniennes est de voir ces échanges se développer et se diversifier à l’avenir. Dressant le bilan des importations iraniennes du Maroc, un responsable du régime de Téhéran a indiqué que les phosphates viennent en tête suivis notamment des produits issus de la transformation du poisson, des produits halieutiques .

Le Maroc, à l’image de plusieurs pays, suit de près l’évolution des relations entre Téhéran et la communauté internationale, notamment en ce qui concerne la gestion du dossier du nucléaire iranien et les discussions de l’Iran avec l’administration de Barack Obama. Jusqu’à lors, la République Islamique ne joue pas forcément le jeu de l’Occident et n’hésite surtout pas à afficher ses vues quant à ce dossier épineux.

Du fait de ces attitudes, le Royaumes chérifien a posé des conditions à la reprise de sa coopération avec Téhéran. Il s’agit du respect mutuel de la souveraineté et de la non ingérence dans ses affaires intérieures.

La reprise des relations diplomatiques entre Rabat et Téhéran est un bon signe qui profitera au développement socio-économique des deux Etats et à leur plein épanouissement dans un environnement mondial complexe.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*