Irak : L’année 2014 la plus meurtrière depuis 2007

irak-20104Au cours de l’année dernière, plus de 15 000 personnes ont trouvé la mort suite aux violences en Irak d’après des statistiques officielles rendues publiques jeudi par le gouvernement irakien.

D’après la même source, sur la même année, plus de 22 000 blessés ont été dénombrés dans le pays. De son côté, l’Organisation des Nations Unies (ONU) a compté 12 282 victimes en 2014.Son envoyé spécial, Nickolay Mladenov, s’est exprimé amèrement à ce propos par voie de communiqué,en ces termes : « De nouveau, les Irakiens continuent de souffrir de la violence et du terrorisme. 2014 a vu le plus grand nombre de victimes depuis les violences de 2006-2007. C’est extrêmement triste ».

Le bilan dressé au travers du projet britannique Iraq Body Count est encore plus lourd, faisant état de 17 073 morts en 2014.Les données compilées par les ministères irakiens de la Santé, de l’Intérieur et de la Défense aboutissent exactement à un bilan de 15 538 morts au cours de l’année dernière. A titre de comparaison, ce chiffre correspond à plus du double du total des victimes en 2013 (6 522 morts). Pour rappel, environ 18 000 personnes avaient perdu la vie en 2007 à cause des violences en Irak à la suite de tristes évènements qui ont eu lieu au cœur du conflit confessionnel entre chiites et sunnites (2006 – 2008).

Sans conteste, ce lourd bilan constaté en 2014 résulte en grande partie de la vaste offensive initiée en début juin par l’organisation de l’Etat Islamique (EI). Mais, avant cela, l’année dernière s’était ouverte avec des heurts dans la province d’Al Anbar, limitrophe à la Syrie. Par la suite, le groupe Daech a commencé par prendre le contrôle de certaines localités avant de lancer une attaque d’envergure.

A propos de Fitzpatrick Georges 1374 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*