Irak : Le Premier ministre critique la lenteur de la coalition anti-djihadiste

haidar-abadi-caireLe Premier ministre irakien, Haïdar al-Abadi, a critiqué dimanche au Caire la coalition internationale anti-djihadiste, s’en prenant particulièrement à la « lenteur » de son soutien militaire aux forces armées irakiennes.

« La coalition internationale est très lente dans ses aides et sa formation de l’armée irakienne », a regretté M. al-Abadi à l’occasion d’un point de presse.

L’armée irakienne reçoit, dans le cadre de sa lutte contre les djihadistes du groupe Etat Islamique (EI), l’aide de la coalition internationale initiée par les Etats-Unis. Elle réalise des frappes aériennes visant les positions de l’organisation de l’EI aussi bien en Irak qu’en Syrie. Pour le chef du gouvernement irakien, « ce soutien est très lent, mais durant ces deux dernières semaines, il y a eu une accélération », avant d’appeler à « accélérer encore plus  l’aide apportée à l’armée irakienne ».

M.al-Abadi s’est entretenu avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi sur les « propositions » de l’Irak pour aboutir à une résolution pacifique du conflit en Syrie. Selon la même source, ces propositions se résument à « combler le vide » que vont constituer les régions qui seront sous le contrôle du groupe EI. Pour ce faire, il faudra, selon l’avis de M. al-Abadi, « assurer une administration commune entre le gouvernement et l’opposition durant une période de transition de sorte à empêcher la naissance de nouveaux mouvements terroristes dans les parties du territoire qui seraient libérées de la mainmise de l’organisation de l’EI ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*