Représailles de la Jordanie après l’exécution de son pilote capturé par Daech

APRÈS LA MORT DE SON PILOTE, LA JORDANIE FRAPPE L’ÉTAT ISLAMIQUE EN SYRIELa Jordanie a annoncé le bombardement jeudi par son armée de l’air, des positions de l’Etat islamique en Syrie. Après l’exécution de deux islamistes irakiens condamnés à mort, il s’agit de la deuxième étape des représailles de d’Amman après l’exécution de son pilote de chasse Maaz al-Kassasbeh capturé le 24 décembre dernier par le groupe djihadiste.

Dans son communiqué, l’armée jordanienne précise que les raids aériens qu’elle a menés ont mobilisé plusieurs dizaines d’avions et profité d’une mobilisation par l’armée américaine de moyens aériens de reconnaissance et de surveillance et de renseignements sur les cibles. Ces raids ont bombardé des dépôts de munitions et des camps d’entraînement, notamment dans le secteur de Rakka, bastion de l’organisation extrémiste sunnite dans l’est de la Syrie, ainsi que dans la province orientale de Deïr az Zour. Des vidéos des raids filmées depuis les avions de chasse ont été diffusées par la télévision de Amman. Le ministre jordanien des Affaires étrangères Nasser Joudeh a annoncé jeudi sur la chaîne américaine CNN que son pays « allait augmenter la mise  et traquer les djihadistes de l’Etat islamique  par tous les moyens ».

Les représailles de l’armée de l’air jordanienne surviennent au lendemain de la promesse du roi Abdallah II de livrer une guerre « sans merci à Daech ». Accompagné du chef d’état-major de l’armée et de plusieurs hauts responsables, il s’est rendu jeudi à Aya, le village natal du pilote assassiné situé à une centaine de kilomètres au sud d’Amman pour rencontrer la famille du jeune soldat brûlé vif par l’EI, au moment précis où les avions jordaniens, qui revenaient de leur mission, survolaient la localité.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*