Libération d’un diplomate saoudien pris en otage au Yémen

Yemen-un-diplomate-saoudien-3-ans-otage-d-Al-Qaida-retrouve-la-liberteLe ministère saoudien de l’Intérieur a annoncé la libération et le rapatriement d’Abdallah al-Khalidi, un diplomate saoudien enlevé il y a presque trois ans au Yémen et qui était détenu par Al Qaïda.

Abdallah al-Khalidi assumait les fonctions de vice-consul d’Arabie Saoudite dans la ville yéménite d’Aden (sud) lorsqu’il a été enlevé le 28 mars 2012. Depuis cette date, ce diplomate est apparu à plusieurs reprises sur des vidéos montées par Al Qaïda dans la Péninsule Arabique (AQPA) dans le but d’appeler l’Arabie Saoudite à des discussions en vue de sa libération. Dans ce cadre, AQPA exigeait, en échange, non seulement une rançon mais également la libération de femmes membres de ce mouvement détenues en prison en Arabie Saoudite. Le porte-parole du ministère saoudien de l’Intérieur a déclaré que cette libération était le fruit d’ « efforts des services de renseignement saoudien », selon ses propos repris par l’agence officielle SPA. La même source a ajouté que M. Khalidi allait d’abord effectuer des examens médicaux avant de retrouver les membres de sa famille.

Abdallah al-Khalidi a été libéré après que son pays a décidé de transférer son ambassade de Sanaa à Aden. La première ville du Yémen est actuellement sous le contrôle de la milice chiite des Houthis. Cette décision saoudienne apparaît donc comme un geste en soutien au président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi. Le 21 février dernier, ce dirigeant a pu s’enfuir de la capitale yéménite pour s’installer à Aden. De là, il n’a cessé de répéter être le chef d’Etat « légitime » du Yémen et de défier ses adversaires Houthis.

A propos de Fitzpatrick Georges 1374 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*