Irak : Découverte de fosses communes à Tikrit

fosses-communes-tikritSelon un ministre, les forces irakiennes ont découvert mercredi à Tikrit des fosses communes où étaient enterrées les dépouilles de centaines de recrues tuées en juin dernier. Soutenue par ses alliés, l’armée irakienne vient de reprendre le contrôle de cette ville, qui était tombée entre les mains des djihadistes du groupe Etat Islamique (EI).

C’était sur la base de Speicher, située à l’extrémité nord de Tikrit, que ces recrues majoritairement chiites avaient été enlevées par Daech avant d’être exécutées. Cette tuerie, qui a été qualifiée de massacre de Speicher, avait fortement indigné la communauté internationale et convaincu bon nombre d’Etats de s’investir dans la lutte anti-djihadiste. Selon le ministre irakien de l’Intérieur, Mohammed al-Ghabbane, ces fosses se situent sur les bords du Tigre, dans le même quartier que le palais de l’ancien dirigeant irakien, Saddam Hussein.

« Ce site nous rappelle ceux qui ont déjà été injustement massacrés », a déclaré M. Ghabbane, ému jusqu’aux larmes. Ajoutant qu’« aujourd’hui, les lâches ont été défaits. Nous allons les pourchasser là où ils se trouvent. Et nous rétablirons sécurité et paix dans tout l’Irak ». Dans ce même cadre, le policier Hussein al-Rikabi a rapporté « la présence de dizaines de cartes d’identité près d’une des fosses communes ».Selon lui, il s’agit des documents d’identité des recrues disparues ou abattues.

Faut-il rappeler que le groupe EI a lancé une vaste offensive en juin dernier en Irak, au cours de laquelle il a pris le contrôle d’importantes portions de ce territoire. Pendant la même période, les éléments de cette organisation ont attaqué la base militaire de Speicher et exécuté des recrues, pour la plupart chiites. D’aucuns observateurs ne soupçonnent des tribus sunnites d’être complices de ce massacre.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*