Arabie Saoudite : Nouvelle décapitation pour narcotrafic

decap-nacrotraficSelon une annonce faite par le ministère en charge de l’Intérieur, un Saoudien a été décapité lundi à Narjane dans le sud de l’Arabie Saoudite après avoir été condamné à mort pour trafic de drogue.

Suivant un communiqué du ministère de tutelle relayé par l’agence officielle Spa, il a été reproché à Saleh al-Yami d’avoir essayé de vendre « une grosse quantité de haschich » dans le sud du Royaume. Poursuivi pour trafic de drogue, il a tiré sur les policiers et blessé certains d’entre eux, a ajouté la même source.

Depuis début 2015, 57 personnes – y compris Saleh al-Yami – ont été décapitées en Arabie Saoudite selon un décompte de l’AFP. D’après cette source, il s’agit d’ores et déjà de plus de la moitié des décapitations enregistrées durant toute l’année précédente. Pourtant, il n’y avait eu « que » 27 décapitations sur le territoire saoudien en 2010. Depuis, le nombre d’exécutions a beaucoup évolué atteignant annuellement, 80 en moyenne. Pour ce qui est de 2014, l’AFP a compté 87 décapitations, faisant de cet Etat conservateur un des pays appliquant le plus la peine de mort dans le monde. De nombreuses organisations internationales de défense des droits humains ont dénoncé, à plusieurs reprises, ces décapitations.

Un expert indépendant travaillant pour les Nations Unies avait demandé, en septembre dernier, un moratoire sur les exécutions en Arabie Saoudite, après avoir exprimé sa préoccupation sur le déroulement des procédures judiciaires de ce pays.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*