Bagdad annonce la fin de la mission de combat en Irak de la coalition internationale anti-djihadiste

La coalition internationale anti-djihadiste sous commandement américain a «fini sa mission de combat» en Irak, a posté jeudi sur le réseau social Twitter, le Conseiller à la sécurité nationale irakienne, Qassem al-Aaraji, avant d’évoquer une transition vers un rôle « de formation et de conseil ».

Bien qu’elle ne change pas grand-chose dans les faits, cette annonce est déterminante pour le gouvernement irakien, qui privilégie cette modification de mission devant les appels insistants des puissantes factions pro-Téhéran au retrait de l’ensemble des troupes américaines déployées sur le territoire irakien. 

Rappelons que cette modification de mission de la coalition internationale anti-djihadiste avait été annoncée pour fin 2021 par le président des Etats-Unis, Joe Biden qui recevait en juillet dernier à Washington, le Premier ministre irakien, Moustafa al-Kazimi.

«Nous annonçons officiellement la fin de la mission de combat des forces de la coalition», a tweeté Qassem al-Aaraju jeudi au terme d’une rencontre entre les commandants de la coalition et des Opérations conjointes des forces de sécurité irakiennes. 

«La relation avec la coalition internationale se poursuit dans les domaines de la formation, du conseil et du renforcement des capacités» des forces armées irakiennes, a-t-il poursuivi.

Mais, en réalité, les quelque 2.500 soldats américains et un millier de militaires de la coalition en mission sur le sol irakien seront maintenus sur place. Ces forces ont un rôle de conseil et de formation depuis l’été 2020.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*