Irak-Elections législatives : La Cour suprême rejette les plaintes des formations politiques pro-Téhéran

Le recours introduit par les ex-paramilitaires du mouvement pro-iranien, «Hachd al-Chaabi» pour de présumées fraudes aux législatives d’octobre, a été rejeté lundi par la Cour suprême fédérale d’Irak, qui a, ensuite, validé les résultats de ce scrutin.

Suite à la validation des résultats de ces élections, le nouveau Parlement irakien pourra donc tenir dans un délai de deux semaines, sa session inaugurale, suivant la législation du pays. 

Par la suite, cette institution pourra désigner le président de la République, qui nommera un chef de gouvernement choisi traditionnellement parmi la plus importante coalition au Parlement.

Pour rappel, l’Alliance de la conquête, bras politique du Hachd al-Chaabi, avait introduit une plainte en condamnant une élection entachée d’irrégularités. Ce parti pro-Iran n’a obtenu que 17 sièges lors du dernier scrutin, contre 48 au sein du Parlement sortant.

«Le tribunal fédéral a décidé de rejeter la plainte visant à ne pas faire entériner les résultats définitifs des élections et faire assurer les frais (de l’affaire) au plaignant», a fait savoir le magistrat Jassem Mohamed Aboud en lisant le jugement de la Cour suprême, précisant que «le verdict est contraignant pour toutes les autorités».

Les législatives ont été gagnées par le principal adversaire du Hachd, le mouvement du leader chiite Moqtada al-Sadr, qui a remporté 73 sièges sur 329 députés et est devenu la principale force politique au Parlement, d’après les résultats officiels proclamés par la commission électorale.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*