Accord entre Tel-Aviv et Amman sur la gestion de l’esplanade des Mosquées

kerry-jordanA l’issue d’entretiens séparés avec le roi Abdallah II de Jordanie, le président palestinien Mahmoud Abbas et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le secrétaire d’Etat américain John Kerry a annoncé samedi la conclusion d’un accord entre Israël et la Jordanie, gardienne des lieux saints à Jérusalem, sur de nouvelles mesures régissant l’esplanade des Mosquées.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a réaffirmé quelques heures après cette annonce, l’intention de son pays de maintenir le statu quo sur l’esplanade des Mosquées qui permet aux non-musulmans d’y prier.

Parmi les mesures annoncées par John Kerry figure la suggestion du monarque jordanien Abdallah II, soutenue par Israël, d’une surveillance vidéo 24h/24 de tous les secteurs de l’esplanade des Mosquées, une mesure qui a pour but d’offrir une visibilité et une transparence totales et de décourager quiconque voudrait perturber la sainteté des lieux.

Mais cette mesure a été accueillie avec méfiance par les autorités palestiniennes qui accusent Israël d’avoir le projet d’utiliser leurs caméras pour arrêter des musulmans. Selon un responsable américain, des réunions doivent avoir lieu entre Israéliens et Jordaniens au niveau technique pour savoir qui va gérer la surveillance vidéo, mais la date de ces consultations n’a pas été rendue publique.

Mais l‘objectif de cet accord qui est de mettre fin à la flambée de violences entre Israéliens et Palestiniens est encore loin d’être atteint. Si la Vieille ville de Jérusalem par laquelle on accède à l’esplanade des Mosquées est restée calme, une nouvelle attaque a été perpétrée par un Palestinien qui a été tué par des tirs israéliens après avoir tenté de poignarder un garde privé sur un barrage entre le nord de la Cisjordanie occupée et Israël. A Hébron, en Cisjordanie, la police paramilitaire israélienne a abattu une Palestinienne qui avait sorti un couteau et approchait en criant des policiers qui lui demandaient de s’identifier. Au total, plus de 50 Palestiniens et Arabes israéliens et huit Israéliens ont été tués depuis le début du mois d’octobre.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*