Riyad fâchée contre la dégradation de la note financière de l’Arabie Saoudite

S-P_Arabie_ALes autorités financières saoudiennes ont vivement critiqué samedi l’agence de notation financière Standard and Poor’s (S&P), qui a procédé la veille, à la dégradation de la note de l’Arabie Saoudite sur la base des inquiétudes liées au déficit suite au recul des prix du pétrole.

Dans un communiqué, le ministère saoudien des Finances a estimé que cette « évaluation est le fruit d’une réaction précipitée » avant de la qualifier « d’injustifiée et ne se basant pas sur la réalité », mais sur « des facteurs temporaires et intenables ».

A titre de rappel, cette agence d’évaluation financière a dégradé vendredi d’un coup à « A+ » la note long terme du royaume wahhabite, cet Etat membre de l’Organisation des Pays exportateurs de Pétrole (OPEP) étant affecté par la chute des cours de l’or noir.

Au travers de son communiqué, S&P a estimé que la perspective d’évolution de l’Arabie Saoudite reste négative. Dans la suite, cette agence a dit être disposée à dégrader la note saoudienne dans les deux ans à venir dans le cas où son gouvernement n’arrivait pas à diminuer durablement et de façon considérable le déficit de ses finances publiques. A ce propos, S&P table sur une augmentation du déficit de ce pays à hauteur de 16 % de son PIB en 2015 alors qu’il n’était qu’à 1,5 % l’année précédente, du fait de l’importe chute des prix du brut.

En février, cette agence américaine d’évaluation financière avait assorti la note saoudienne d’une perspective négative, ayant noté une altération de ses finances publiques à cause de sa grande dépendance au pétrole. Par la même occasion, S&P avait évoqué la possibilité de dégrader la note saoudienne de l’époque, soit AA-, dans les deux ans à venir.

A propos de Fitzpatrick 1333 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*